Le Secrétariat du Processus de Rabat facilite le dialogue et soutient les pays partenaires en menant des activités de renforcement des capacités. Il s'agit d'une entité axée sur la demande, accompagnant et répondant aux besoins des Points Focaux Nationaux, du Comité de Pilotage et de son Président. Le Secrétariat est actuellement financé par l'Union européenne et mis en œuvre par le Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (ICMPD) dans le cadre du projet « Soutien au Dialogue Afrique-UE sur la Migration et la Mobilité (MMD) ».

Le rôle du Secrétariat

Le Secrétariat travaille en étroite collaboration avec le Comité de Pilotage, son Président et le réseau des Points Focaux Nationaux. Il mène une grande variété d’activités pour aider ces parties prenantes à jouer pleinement leur rôle dans le cadre du dialogue. Ces activités sont regroupées dans quatre domaines complémentaires :

Le Secrétariat du Processus de Rabat:

Facilite le processus de dialogue

  • Fournit des conseils et une expertise pour les activités de dialogue (tables rondes, ateliers, réunions thématiques, réunions politiques) et oriente l’élaboration de politiques et de programmes par les partenaires.
  • Développe des outils de communication pour faciliter le partage d'informations entre les Points Focaux Nationaux et pour augmenter la visibilité et la compréhension du dialogue à l'extérieur.
  • Surveille la mise en œuvre des activités de dialogue tout en garantissant des résultats effectifs.
  • Fournit un soutien logistique pour les activités de dialogue.

Construit et diffuse des connaissances

  • Génère des connaissances, identifie et partage les bonnes pratiques parmi les partenaires du dialogue.
  • Favorise les liens avec les parties prenantes externes et construit progressivement un réseau d’experts pertinents.
  • Sert de mémoire institutionnelle pour assurer la continuité du dialogue.

Renforce les capacités des pays partenaires

  • Réalise des activités de renforcement des capacités en réponse aux demandes des partenaires, en soutenant la mise en œuvre des objectifs stratégiques du dialogue dans certains pays.

Soutient le Comité de Pilotage et son Président

  • Un «courtier neutre» apportant son expertise et ses compétences techniques au Président et au Comité de Pilotage et proposant des idées sans jamais imposer de choix.

L’évolution des activités du Secrétariat

Après la mise en place du dialogue en 2006, les pays partenaires ont vite compris qu’il était nécessaire de disposer d’une entité capable de soutenir les activités du dialogue, d’assister le vaste réseau de parties prenantes et d’assurer la continuité. En 2008, le premier «projet de soutien» a été mis en place. Le volume des activités de soutien a progressivement augmenté et, à présent, ces projets renouvelés périodiquement sont connus sous le nom de Secrétariat du Processus de Rabat.

Phase 1: 2008–2010

Les activités consistaient essentiellement en un soutien pour l'organisation de réunions de dialogue. L’approche technique des réunions thématiques (séminaires et formations) a été ajoutée au niveau politique formé par les Réunions des fonctionnaires de hauts niveau et les Conférences ministérielles. En parallèle, le réseau de points focaux a été lancé.

Phase 2: 2010-2012

Les premiers outils de communication ont été développés dans le but de favoriser le partage d'informations et d'améliorer la coordination entre les pays partenaires. Dans ce contexte, une cartographie des initiatives mises en œuvre dans la région du Processus de Rabat a été lancée.

Phase 3: 2013-2015

Pour la première fois, des activités de renforcement des capacités ont été mises en œuvre dans le cadre du Processus de Rabat. Cette étape a été marquée par un bond en avant important dans le soutien à la mise en œuvre opérationnelle des objectifs stratégiques contenus dans la Stratégie de Dakar.

Les pays partenaires pourraient demander une assistance technique à court terme, telle que des sessions de formation. Parallèlement, les activités de renforcement des connaissances et de partage des bonnes pratiques ont été diversifiées, notamment grâce à la mise au point d’outils tels que des guides sur l’utilisation des données de migration avec plusieurs pays bénéficiaires et à la mise au point d’infographies.

Phase 4: 2015-2019

Le projet en cours mettant en œuvre le Secrétariat offre un financement accru aux activités de renforcement des capacités et aux initiatives à grande échelle menées par les pays partenaires. Cela inclut des actions visant à mettre en œuvre les engagements pris dans le Plan d'Action de Marrakech (mécanisme d'engagement). En outre, le Secrétariat organise des sessions de formation et mène des études approfondies.
Le Secrétariat a également intensifié ses efforts pour renforcer le réseau de Points Focaux. L'élaboration de termes de référence décrivant leur rôle n'est qu'un exemple de l'appui fourni par le Secrétariat aux Points Focaux. De nouveaux outils de partage de l’information et de développement des connaissances sont également en cours de développement dans la phase actuelle.
Le Secrétariat assiste également le Comité de Pilotage et son Président en apportant des idées et une expertise technique, tout en surveillant la mise en œuvre et l’efficacité du dialogue.
Le Secrétariat du Processus de Rabat favorise également de plus en plus les synergies avec d'autres cadres régionaux, tels que le Processus de Khartoum. Cela est facilité par le fait que les entités de soutien des deux dialogues partagent le même cadre de projet, le projet «Soutien au Dialogue Afrique-UE sur la Migration et la Mobilité (MMD) », financé par l'UE. Dans ce contexte, le Secrétariat contribue également au suivi du Plan d'Action Commun de La Valette (JVAP).

Financement et partenaires de mise en œuvre

Le Secrétariat du Processus de Rabat et ses activités sont actuellement financés par l'Union Européenne. La Commission Européenne confie le rôle de Secrétariat à des organisations du secteur de la migration. Actuellement, le Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (ICMPD) met en place le Secrétariat dans le cadre du projet global «Soutien au Dialogue Afrique-UE sur la Migration et la Mobilité (MMD)». Le projet MMD contribue à la mise en œuvre de la stratégie commune Afrique-UE, lancée lors du sommet Afrique-UE de Lisbonne en 2007.

Lire la suite:

• Des informations sur les priorités de l'actuel Président du Comité de Pilotage et les activités du Secrétariat sont disponibles dans la section actualités.