Youtube

Le Secrétariat du Processus de Rabat facilite le Dialogue et soutient les pays partenaires en menant des activités de renforcement des capacités. Il s'agit d'une entité axée sur la demande, accompagnant et répondant aux besoins des Points Focaux Nationaux, du Comité de Pilotage et de son Président. Le Secrétariat est actuellement financé par l'Union européenne et mis en œuvre par le Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (ICMPD) dans le cadre du projet « Soutien au Dialogue Afrique-UE sur la Migration et la Mobilité (MMD) ».

Le rôle du Secrétariat

Le Secrétariat travaille en étroite collaboration avec le Comité de Pilotage, son Président et le réseau des Points Focaux Nationaux. Il soutient chacun d'eux dans l'accomplissement de son rôle spécifique dans le cadre du Dialogue, assure la continuité et joue le rôle de mémoire institutionnelle du Processus de Rabat. Les activités spécifiques du Secrétariat évoluent en fonction des besoins des partenaires et des objectifs stratégiques du Dialogue, toujours en appui de la nature étatique du Processus de Rabat.

Activités actuelles

Les activités actuelles du Secrétariat se concentrent sur le soutien du processus de Dialogue sous tous ses aspects, de l'organisation de réunions et de l'apport d'expertise à l'élaboration d'outils de partage des connaissances et à la liaison stratégique (de niveau technique à élevé) avec les partenaires.

Les activités de soutien du Secrétariat peuvent être regroupées dans les domaines complémentaires suivants :

Le Secrétariat...

Facilite le processus de Dialogue

  • Joue un rôle clé dans l'élaboration des ordres du jour, des documents préparatoires et des recommandations des réunions thématiques et des réunions politiques. 
  • Agit en tant que "courtier neutre", en apportant son expertise au président et au comité directeur et en proposant des idées.
  • Développe et entretient un réseau de partenaires de Dialogue, y compris les points focaux nationaux qui sont au cœur du Processus de Rabat, et les consulte régulièrement.
  • Organise et parfois co-organise les événements et les activités de Dialogue et veille à leur bon déroulement, en apportant un soutien logistique et un financement.

Construit et diffuse des connaissances

  • Recueille et génère des connaissances, y compris les bonnes pratiques, et utilise des outils de communication pour les partager entre les partenaires du Dialogue et au-delà.

  • Travaille à accroître la visibilité et la compréhension du Dialogue à l'extérieur.

  • Sert de mémoire institutionnelle et assure la continuité et la pertinence du Processus de Rabat.

▸Crée des réseaux et synergies

  • Favorise les liens avec les parties prenantes externes, telles que les organisations internationales, la société civile, les universitaires et les experts.

  • Crée des synergies avec d'autres processus consultatifs régionaux tels que les partenaires de la Déclaration de Niamey (soutenus par l'ONUDC) en vue de partager les expériences et les bonnes pratiques.

  • Crée et maintient des modalités de travail communes et de fortes complémentarités, avec le Processus de Khartoum dans le cadre de La Valette pour suivre les progrès du Plan d'Action Conjoint de La Valette (PACV).

  • Représente, le cas échéant et en étroite coordination avec la présidence, le Processus de Rabat dans les forums internationaux et autres réunions extérieures.

Les dernières actualités concernant les activités spécifiques menées par le Secrétariat sont disponibles dans la section activités.

L’évolution des activités du Secrétariat

Au fil des ans, les activités du Secrétariat ont évolué en fonction des besoins des partenaires du Dialogue. Après la création du Dialogue en 2006, les pays partenaires ont rapidement réalisé qu'il était nécessaire de disposer d'un organe efficace et entièrement dédié qui pourrait soutenir les activités du Dialogue, aider le vaste réseau de parties prenantes et assurer la continuité et la valeur ajoutée. En 2008, le premier "Projet de soutien" a été mis en place. Depuis lors, ces projets ont été périodiquement renouvelés et sont maintenant connus sous le nom de Secrétariat du Processus de Rabat.

Les activités du Secrétariat du Processus de Rabat ont progressivement évolué, passant d'une forte concentration sur le soutien logistique aux réunions du Dialogue dans la première phase du projet (2008-2010) à un éventail plus large d'activités et d'expertise offertes aux partenaires du Dialogue. De 2013 à 2018, des actions de renforcement des capacités et des formations à la demande ont été pilotées avec succès par le Secrétariat du Processus de Rabat. La crise migratoire de 2015 et l'introduction du cadre de La Valette ont donné un nouvel élan aux activités de Dialogue, ce qui se reflète également dans le plan d'action de Marrakech de 2018 adopté par le Processus de Rabat. En conséquence, les activités du Secrétariat sont actuellement fortement axées sur le soutien aux partenaires dans tous les aspects du Dialogue, de la coopération technique et politique et du partage et du renforcement des connaissances.

Financement et partenaires de mise en œuvre

Le Secrétariat du Processus de Rabat et ses activités sont actuellement financés par l'Union européenne. La Commission européenne confie le rôle de secrétariat pour les dialogues sur les migrations à diverses organisations dans le domaine des migrations. Actuellement, le Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (ICMPD) met en œuvre le Secrétariat dans le cadre du projet global «Soutien au Dialogue Afrique-UE sur la Migration et la Mobilité (MMD)», qui englobe également le Secrétariat du Processus de Khartoum. Le projet MMD contribue à la mise en œuvre de la stratégie commune Afrique-UE, lancée lors du sommet Afrique-UE de Lisbonne en 2007.