A venir

Comité de Pilotage, Bruxelles, 25 janvier 2018

Recherche

Receive our NewsLetter

To receive our newsletter just type your mail address here and select your language

rabat logo social mediaLe Secrétariat du Processus de Rabat a élaboré un plan en 5 points qui vise à améliorer et structurer le suivi et l’évaluation des activités réalisées dans le cadre du dialogue, avec l’objectif final d’améliorer la coopération autour de la migration.

À l’occasion de la Réunion des Fonctionnaires de Haut Niveau, ayant eu lieu les 2 et 3 mai à Bruxelles, le Secrétariat du Processus de Rabat a présenté un document portant sur la poursuite d’un dialogue de haute qualité et comportant des suggestions concrètes afin de renforcer les processus de suivi et d’évaluation. Ces suggestions, qui ciblent cinq domaines différents, ont pour objectif d’assurer la qualité, l’impact et la pertinence du dialogue.

 1. Une gestion améliorée de l’information

La génération et le partage d’information sont au cœur du dialogue. Ainsi, une gestion effective de l’information et des mécanismes de partage est ainsi essentielle. Le Secrétariat du Processus de Rabat travaille donc sur l’élaboration d’outils permettant d’améliorer la transmission des connaissances et l’échange des bonnes pratiques, expériences et compétences entre les partenaires du dialogue. Afin de renforcer le réseau le réseau des Points Focaux Nationaux (PFN) qui se trouve au centre du Processus de Rabat, le Secrétariat développe actuellement de nouvelles fonctionnalités pour son site web, comme par exemple un espace privé destiné à ces derniers, visant à faciliter leur accès à l’information. La création d’une série de documents de bienvenue pouvant être téléchargés depuis cet espace privé aidera également les nouveaux PFN à mieux assumer leur rôle. Afin de mieux servir les membres du dialogue, le Secrétariat est également en train d’envisager la mise en place de nouveaux canaux de communication entre les PFN.

2. Un suivi plus dynamique de la mise en œuvre du Programme de Rome

La phase de mise en œuvre de l’actuel programme de coopération pluriannuel du Processus de Rabat prendra fin cette année. Afin de contribuer au suivi des résultats obtenus dans le cadre du Programme, le Secrétariat a présenté un rapport d’avancement lors de la Réunion des Fonctionnaires de Haut Niveau au mois de mai. Cette réunion était basée sur l’analyse des activités (programmes, politiques et législations) mises en place par les partenaires du dialogue. Ce rapport sera mis à jour à temps pour la seconde Réunion des Fonctionnaires de Haut Niveau qui est prévue en octobre. L’objectif est de clarifier les aspects qui ont été traités en priorité pour le dialogue, et qui ont ainsi contribués à la définition du prochain programme de coopération pluriannuel, qui doit être adopté à l’occasion de la Conférence Ministérielle de 2018.

3. Un suivi consolidé du programme technique et des réunions thématiques

Les Réunions Thématiques du Processus de Rabat et le Programme Technique sont des outils clés pour assurer l’opérationnalisation du dialogue. Le Secrétariat du Processus de Rabat récolte déjà des informations et évalue les activités du dialogue au moyen d’outils tels que les fiches d’évaluation et les listes de présence. La collecte d’information sera étendue et améliorée - par exemple par la création de nouveaux indicateurs ou l’ajout de questions aux formulaires d’évaluation afin de s’assurer que les participants ont bénéficié de ces réunions et sessions d’information. Les informations collectées seront systématiquement analysées dans le but d’obtenir un aperçu plus complet, et d’assurer par ce moyen un suivi à la fois qualitatif et quantitatif du dialogue.

4. Le développement de nouveaux outils

Le Secrétariat travaillera sur un ensemble d’indicateurs tangibles, avec pour objectif de suivre de plus près la mise en œuvre des conclusions et recommandations résultant des réunions du dialogue. De plus, de nouveaux outils visant à mieux guider les processus de prise de décision seront développés, en se basant sur les discussions qui ont pris place lors des réunions thématiques. Ces outils pourront par exemple prendre la forme des lignes directrices, manuels ou études approfondies conduits et élaborés durant les périodes préparatoires aux réunions thématiques.

5. Le renforcement des échanges entre dialogues  

Renforcer les échanges entre les différents dialogues sur la migration est essentiel pour assurer une cohérence et créer des synergies. Établir des contacts étroits entre le Processus de Rabat et le Processus de Khartoum est particulièrement important, mais il est aussi nécessaire de maintenir les contacts entre les autres dialogues qui contribuent au dynamisme du Plan d’Action Conjoint de La Valette.

A propos du Processus de Rabat

Processus de Rabat

Le Processus de Rabat est une plateforme pour la coopération politique entre les pays concernés par les routes migratoires qui relient l’Afrique Centrale, de l’Ouest et du Nord à l’Europe.

Depuis 2006, le Processus de Rabat promeut le développement de politiques migratoires, et plus particulièrement les synergies entre migration et développement.

Cadre stratégique

Le Processus de Rabat bénéficie d’un mandat ministériel. Son cadre stratégique est défini par des déclarations ministérielles accompagnées de leurs plans d’action qui déterminent les axes principaux du dialogue ainsi que ses objectifs précis. 

Le Programme de Rome définit le cadre stratégique pour la période 2015-2017.

Priorités stratégiques

Le Processus de Rabat est souvent cité comme l'un des plus dynamiques dialogues sur la migration entre l'Europe et l'Afrique.

Les sujets débattus dans le cadre des différents niveaux de dialogue et son cadre stratégique ont progressivement évolué, en parallèle du contexte migratoire. 

Le cadre stratégique actuel pour la période 2015-2017 est défini par le Programme de Rome, adopté à la quatrième Conférence euro-africaine sur les migrations et le développement, à Rome, en 2014.