Paris, 23-24 octobre 2018, organisée par la France et coprésidée par le Sénégal.
Les causes profondes de la migration irrégulière et des déplacements forcés constituent un sujet prioritaire de la coopération internationale entre l'Afrique et l'Europe. Compte tenu de l'importance et de la complexité du sujet, les partenaires du Processus de Rabat ont organisé une réunion thématique exclusivement consacrée aux causes profondes de la migration irrégulière dans la région du Processus de Rabat. Les pays partenaires et les parties prenantes participants ont examiné de près ce sujet aux multiples facettes et ont travaillé à une compréhension et des réponses communes. La réunion a abouti à des recommandations et des conclusions conjointes des coprésidents.

Objectif général de la réunion
“Parvenir à une compréhension commune des causes profondes de la migration irrégulière dans la région du Processus de Rabat, afin de faciliter l’élaboration de politiques adaptées et capables de répondre aux facteurs structurels identifiés”

«Décortiquer» les causes profondes pour en saisir la complexité

Environ 80 représentants se sont réunis à Paris, notamment des représentants des pays partenaires et des organisations partenaires du Processus de Rabat, ainsi que des experts externes. Parmi ces experts externes figuraient des représentants d'organisations de la société civile et d'organisations internationales, des chercheurs, des membres de la diaspora et des représentants du secteur privé.

La réunion thématique visait à «décortiquer» la question des causes profondes et de la migration irrégulière, qui n’est pas le résultat d’un déterminant unique. Pour ce faire, la réunion a été encadrée par des présentations axées sur la recherche et la pratique et a permis aux participants d’échanger leurs points de vue au cours de séances plénières et de groupes de travail. Les causes profondes de la migration rurale et de la migration et de la planification urbaine, ainsi qu'une étude approfondie des causes profondes de la migration irrégulière dans la région du Processus de Rabat ont été examinées. Des groupes de travail parallèles ont invité les participants à formuler des recommandations spécifiques adressées aux communicateurs, ainsi qu'aux décideurs et aux responsables de projets en zones rurales et urbaines.

«État de l'art»: une étude approfondie des causes profondes de la migration irrégulière

Afin de rassembler des données spécifiques pour orienter les débats, le Secrétariat du Processus de Rabat avait commandé une étude approfondie sur les causes profondes de la migration irrégulière dans la région du Processus de Rabat, préparée en mai 2018. L’étude intitulée «Etat de l'art» de Lucie Bacon et Nelly Robin passe en revue les travaux existants sur les “causes profondes” de la “migration irrégulière”. L'étude suggère la nécessité de repenser les concepts qui sous-tendent l'approche globale actuelle adoptée par le Processus de Rabat sur les questions de migration.

Contexte stratégique: de La Valette à Marrakech

La réunion thématique a directement contribué aux objectifs stratégiques qui guident actuellement le Processus de Rabat. En 2015, les partenaires du Processus de Rabat ont explicitement reconnu l'importance de s'attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière et du déplacement forcé lorsqu'ils ont adopté le Plan d'Action Conjoint de La Valette (JVAP) conjointement avec le Processus de Khartoum. Cette volonté commune se reflète également dans la Déclaration Politique et le Plan d’Action de Marrakech du Processus de Rabat, qui met l’accent sur la recherche d’une compréhension commune de ces phénomènes dans la région du Processus de Rabat.

Deux des 23 actions spécifiques du Plan d'Action de Marrakech fournissent le cadre de la réunion thématique et de l'étude sur les causes profondes de la migration irrégulière:

Action 4:
Analyser les causes profondes et formuler des recommandations pratiques (...) en vue d’améliorer l’intégration de ces questions dans l’élaboration des politiques.
Action 5:
Promouvoir une inclusion plus systématique de (ces) questions (...) dans les stratégies et programmes de développement socio-économique au niveau national et dans les programmes de coopération pour le développement, tout en favorisant également l'appropriation des cadres normatifs régionaux existants.

Ressources:

Étude sur les causes profondes:
Synthèse: “État de l’art. Les causes profondes de la migration irrégulière dans la région du Processus de Rabat” - étude réalisée par Lucie Bacon (Migrinter) et Nelly Robin (Institut de recherche pour le développement-CEPED) pour l’ICPMD, mai 2018 (version anglaise de la synthèse)
Étude complète: „État de l’art. Les causes profondes de la migration irrégulière dans la région du Processus de Rabat“ – a study conducted by Lucie Bacon (Migrinter) and Nelly Robin (Institut de recherche pour le développement-CEPED) for ICMPD, May 2018 (version anglaise de l'étude)

Documents de la réunion:
Note conceptuelle / Concept Note
• Ordre du jour / Meeting Agenda

Présentations en français:
“L’emploi des jeunes dans le secteur de l’agriculture”, Mohamed Lamine HAIDARA, responsable de la Plateforme pour l’Entreprenariat des jeunes en Agrobusiness
“La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture 2018 “, Rodrigo de Lapuerta, Directeur du bureau de liaison de la FAO avec l'Union Européenne et la Belgique
“Créer des politiques durables favorables à l’inclusion des migrants”, communication de CGLU Afrique (Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique)

Présentations en anglais:
“Factors of migration and urbanization in Africa”, Prof. Joseph Teye and Prof. Mariama Awumbila, Centre for Migration Studies, University of Ghana