Les pays référents ont un rôle particulier à jouer dans la définition des priorités et la mise en œuvre des actions qui sont conformes aux objectifs du cadre stratégique pluriannuel du Processus de Rabat, connu sous le nom de Plan d'action de Marrakech 2018.
Le système des pays référents a été introduit lors de la Réunion des fonctionnaires de haut niveau (SOM) à Ouagadougou en 2019 pour assurer un meilleur suivi de la mise en œuvre de chaque domaine du Plan d'action.

Le rôle des pays référents

Les pays référents contribuent à la coordination globale des activités liées à leurs domaines respectifs. Ils partagent les leçons apprises et les meilleures pratiques entre les partenaires du Processus de Rabat, facilitent le partage d'expertise et d'informations pour les futures activités du Dialogue, aident à identifier les actions où les besoins sont exprimés et s'assurent que toutes les priorités sont traitées de manière adéquate.

Les pays référents ont des échanges réguliers avec les membres du Comité de pilotage, la Présidence du Dialogue et le Secrétariat, c'est-à-dire avec la structure de gouvernance. Ce système de "pays référents" renforce la nature intergouvernementale du Dialogue en renforçant le rôle moteur des pays partenaires dans la poursuite de ses objectifs.

Pays référents actuels

À ce jour, plusieurs pays partenaires du Processus de Rabat se sont portés volontaires pour devenir des pays référents :

Domaine 1 : Nigéria
Domaine 2 : Cabo Verde et Portugal
Domaine 3 : Suisse
Domaine 4 : Côte d'Ivoire, Niger et Espagne
Domaine 5 : Cameroun et Togo

Pays référents actuels

  • Domaine 1 : Nigéria 
  • Domaine 2 : Cabo Verde et Portugal
  • Domaine 3 : Suisse
  • Domaine 4 : Côte d'Ivoire, Niger et Espagne
  • Domaine 5 : Cameroun et Togo