Comment les mégatendances actuelles pourraient-elles orienter les migrations en 2035 en Afrique de l'Ouest et du Nord? Les partenaires du Processus de Rabat se sont penchés sur cette question dans le cadre d'une série d'Ateliers sur l’avenir des migrations, organisés par le Secrétariat du Processus de Rabat en partenariat avec le Centre des migrations mixtes (MMC).

Après un atelier pilote d'élaboration des scénarios sur l'impact de la technologie sur les migrations, qui s'est tenu le 16 juin 2021, un Atelier sur l’avenir des Migrations centré sur le "Changement climatique" a suivi le 27 octobre, et un autre atelier sur "L'avenir du travail" a eu lieu le 1er décembre.

Sur la base des dernières recherches et données, y compris les données 4Mi de MMC collectées parmi les réfugiés et les migrants en déplacement (principalement en Afrique de l'Ouest et du Nord), les partenaires du Processus de Rabat et les chercheurs de MMC ont examiné des hypothèses concernant les futurs flux migratoires mixtes dans la région du Dialogue.

Pour accéder aux sources utilisées dans cet article et consulter des données supplémentaires, veuillez vous référer aux présentations/rapports suivants (en anglais):

Changement climatique - Atelier sur l’avenir des migrations, 27 octobre 2021

L'atelier s'est concentré sur la façon dont les événements liés au climat et les facteurs de stress environnementaux pourraient conduire à la migration en Afrique de l'Ouest et du Nord en 2035. En effet, les recherches actuelles montrent que les facteurs environnementaux et le changement climatique affectent déjà la mobilité et les déplacements. Le MMC a présenté des données quantitatives qui donnent un aperçu de la complexité de la question.

À la question spécifique de savoir si les facteurs environnementaux ont joué un rôle dans la décision d'une personne de partir, 33% à 62% des répondants ont répondu par l'affirmative, en fonction de leur pays d'origine. Les données ont également mis en évidence l’interconnexion des facteurs de migration: par exemple, les personnes interrogées qui ont déclaré que les questions environnementales avaient joué un rôle dans leur décision de migrer ont le plus souvent cité les facteurs économiques comme principal facteur.



Pour obtenir une image plus complète de l'impact des changements environnementaux sur la mobilité, MMC a proposé un nouveau modèle conceptuel centré sur le choix de se déplacer et tenant compte à la fois de la capacité et de l'aspiration à migrer.

Changement climatique - implications pour l'élaboration des politiques migratoires

Sur la base des données et des recherches, MMC a identifié quatre domaines politiques liés aux changements environnementaux et à la mobilité qui sont susceptibles de nécessiter une attention particulière à l'avenir:

  • La résilience
  • La migration circulaire
  • La mobilité rurale-urbaine
  • Les mouvements transfrontaliers

L'avenir du travail - Atelier sur l’avenir des migrations, 1 décembre 2021

Les évolutions démographiques et technologiques sont étroitement liées à l'avenir du travail et à l’impact de ce dernier sur la migration mixte. Alors que les sociétés des pays à revenu élevé vieillissent, les taux de fécondité élevés des pays à faible revenu ont conduit à un nombre important de jeunes demandeurs d'emploi. Et si les progrès technologiques ont le potentiel d'éradiquer des profils professionnels entiers, certains profils professionnels, tels que les infirmières ou les ouvriers du bâtiment, resteront très demandés. Ces évolutions ont le potentiel de créer une situation gagnant-gagnant, les jeunes des régions à faible productivité se déplaçant vers les régions à forte demande en travailleurs. Cependant, les décideurs politiques peuvent également réagir à cette situation en restreignant davantage les voies légales, ce qui est susceptible de creuser les inégalités globales et la demande de migration irrégulière et de passage clandestin.

Les données 4Mi collectées en 2021 révèlent les profils de compétences des personnes actuellement en déplacement (principalement en Afrique de l'Ouest et du Nord). 67% des personnes interrogées ont suivi un enseignement secondaire, une formation professionnelle ou un diplôme universitaire. Les personnes ayant suivi une formation professionnelle se distinguent, car elles sont de loin les plus susceptibles d'avoir gagné de l'argent au cours des 12 mois précédant leur départ (82 %) dans des secteurs qui correspondent au marché du travail actuel en Afrique.

Avant le départ, 34% ont cherché des alternatives qui leur auraient permis de rester, le plus souvent en cherchant un autre emploi ou un meilleur emploi.

L'avenir du travail et les scénarios de migration mixte

Une cartographie des moteurs actuels et futurs, tels que l'augmentation des taux d'éducation parmi les Africains de l'Ouest et du Centre et les moteurs liés aux tendances démographiques et technologiques, montre les conséquences possibles pour la migration mixte en Afrique de l'Ouest et du Centre:

L’avenir du travail – conséquences pour l’élaboration des politiques migratoires

Les recommandations suivantes à l'intention des décideurs politiques sont fondées sur l'analyse des données et des tendances susmentionnées :

  • La reconnaissance des qualifications sera essentielle pour faciliter la circulation des travailleurs et l'adéquation des compétences sur le marché du travail.
  • Il est essentiel d'inclure des stratégies de mobilité dans des stratégies de migration plus larges.
  • Il est recommandé de mettre en place l'infrastructure technologique et de gouvernance adéquate pour s'aligner sur les tendances relatives à l'avenir du travail.
  • Les droits transférables et les avantages sociaux seront déterminants pour les décisions relatives à la mobilité.
  • Les technologies de transfert de fonds et de banque en ligne favoriseront la contribution des migrations aux processus de développement.
  • Les voies légales pour les mouvements de personnes peu qualifiées seront essentielles lorsque le vieillissement atteindra son apogée en Europe.
  • Investir dans l'accélération de l'éducation afin de bénéficier des nouvelles économies numériques et d'y prendre part.

Prochain atelier sur les migrations futures

Le prochain et dernier Atelier sur l’avenir des migrations aura lieu en personne au début de 2022. Consultez la section des activités à venir pour plus d'informations !

Downloads