Ces derniers mois, des réunions importantes ont eu lieu et des étapes majeures sont encore à venir : Le deuxième semestre de 2022 sera marqué par un programme varié d'échanges thématiques et de réunions de haut niveau du Processus de Rabat, dont le point culminant sera la 6ème Conférence ministérielle prévue en décembre prochain, qui réunira les ministres chargés des questions de migration et de développement dans les pays partenaires du Processus de Rabat. Le programme du Processus de Rabat de cette année, dirigé par l'Espagne en tant que Président du Processus de Rabat, reflète la vision de l'Espagne pour le Dialogue et l'importance qu'elle accorde à la reprise des réunions en face à face, après une longue période de réunions virtuelles due à la pandémie de COVID-19.

Quatre réunions thématiques et un atelier pour aborder les domaines 1, 2 et 4

Le programme pour 2022 prévoit un total de quatre réunions thématiques et un atelier pour aborder les objectifs contenus dans différents domaines du Plan d'action de Marrakech, tels que le Domaine 1 (migration et développement), le Domaine 2 (migration légale) et le Domaine 4 (migration irrégulière).

La première réunion thématique de cette année, qui s'est tenue les 12 et 13 mai à Madrid, était axée sur la coopération dans le domaine des migrations et du développement (Domaine 1) et sur le rôle d'acteurs tels que les jeunes, les femmes et les diasporas africaines. Une autre réunion thématique sur le Domaine 1 se tiendra à Bruxelles les 3 et 4 novembre et portera sur les transferts de fonds.

Le domaine 2 (migration légale) fera l'objet d'une réunion thématique les 29 et 30 septembre à Malaga, Espagne. La réunion sur la migration légale se fonde sur la volonté de l'Espagne de poursuivre l'important travail entamé sur ce sujet en décembre 2021 avec la "Réunion thématique virtuelle sur la migration légale avec un accent sur la migration de travail", coprésidée par le Portugal et le Cabo Verde. L'accent mis sur la migration légale est également conforme à l'évolution des politiques au niveau continental, comme en témoigne le document final du sixième sommet Union européenne-Union africaine de février 2022, qui appelle à "un partenariat renforcé et réciproque pour la migration et la mobilité" et vise à développer davantage "[...] des voies pour les opportunités de migration légale [...] entre les deux continents et en Afrique".

La réunion thématique sur le domaine 4 (migration irrégulière) se concentrera spécifiquement sur la gestion des frontières et la coopération entre les pays d'origine, de transit et de destination et se tiendra les 5 et 6 juillet à Madrid. En outre, un atelier sur le trafic de migrants et l'avenir de la migration mixte a été organisé en collaboration avec le Centre de migration mixte (MMC), le 22 juin à Bruxelles.

Pour compléter ces échanges thématiques, le Secrétariat du Processus de Rabat continuera à soutenir le Dialogue par des activités de communication et de renforcement des connaissances.

La vision de l'Espagne : maximiser le potentiel de développement de la migration, minimiser les risques de la migration irrégulière et renforcer les partenariats

Le choix de l'Espagne de se concentrer particulièrement sur les thèmes de la migration et du développement et de la migration irrégulière est conforme à son désir de maximiser les effets positifs de la migration pour le développement et de minimiser les risques.

"En Espagne, nous croyons profondément aux effets positifs et aux opportunités de la migration, mais aussi à la nécessité de maximiser ses avantages et de minimiser les défis qu'elle implique, sur la base du principe transversal du respect des droits de l'homme et de la dignité humaine."
- Entretien vidéo avec José Luis Pardo, ambassadeur pour les migrations au ministère des affaires étrangères, de l'Union européenne et de la coopération de l'Espagne

L'Espagne ouvre également le Processus de Rabat aux échanges avec des forums similaires aux niveaux régional et mondial, tels que le Processus de Khartoum et le cadre du Pacte mondial pour des migrations sûres et ordonnées (PMM) :

6ème Conférence ministérielle du Dialogue euro-africain sur la migration et le développement

La 6ème Conférence ministérielle du Processus de Rabat, qui se tiendra en décembre 2022, constituera un jalon important. Avant cet événement, il y aura une Réunion des fonctionnaires de haut niveau à la mi-octobre (à confirmer) et une autre précédant l’ouverture de la Conférence ministérielle, ainsi que plusieurs réunions du Comité de pilotage tout au long de l'année. La Conférence ministérielle réunira les ministres chargés des questions de migration et de développement dans les pays partenaires du Processus de Rabat; ils se rencontreront pour échanger leurs points de vue et discuter du plan d'action de Marrakech - le programme de coopération pluriannuel qui guide les activités du Processus de Rabat et de ses partenaires.

Depuis l'adoption de l'actuel Plan d'action de Marrakech en 2018, le paysage politique international a considérablement évolué, avec l'adoption de documents politiques majeurs tels que le Pacte mondial sur les migrations (2018), le Nouveau Pacte sur les migrations et l'asile de l'Union européenne (2020), et le Cadre financier pluriannuel de l'UE "NDICI - Global Europe" pour la période de 2021 à 2027. Le contexte politique et sécuritaire a été impacté par la pandémie COVID-19, la détérioration de la situation sécuritaire au Sahel et plus récemment, la guerre en Ukraine, qui ont tous eu des effets importants sur la migration et la mobilité. Les ministres discuteront et réfléchiront à ces récents développements lors de la conférence ministérielle, qui sera également l'occasion pour eux de renouveler leur engagement envers le dialogue et le plan d'action de Marrakech.