Après plus d’une décennie de coopération fructueuse en matière de migration et de développement dans le cadre du Processus de Rabat, la 5ème Conférence Ministérielle du Dialogue Euro-Africain sur la Migration et le Développement a réuni des Ministres et des représentants de haut niveau de l’Union européenne et de l’Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale pour définir le nouveau cadre stratégique régissant le dialogue pour la période 2018-2020.

Le Royaume du Maroc accueillera la prochaine Conférence Ministérielle du Dialogue Euro-Africain pour la Migration et le Développement, lors de laquelle sera adopté le nouveau cadre stratégique du dialogue dans l’objectif de faire face aux défis migratoires communs pour l’Afrique et l’Europe.

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Monsieur Mohammed Basri, Point Focal National marocain pour le Processus de Rabat, sur les priorités du Gouvernement marocain en matière de migration au plan national et international, l’adhésion du Royaume du Maroc à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, et le rôle du Maroc en tant que pays hôte de la Conférence Ministérielle.

A mesure que la période de mise en œuvre du programme actuel (le Programme de Rome) touche à sa fin, un vaste processus de consultation a été lancé dans le cadre de l’élaboration du nouveau programme pluriannuel 2018-2020 du dialogue. À l’initiative de la Belgique (en passe d’assurer la présidence du dialogue) et avec le soutien du Comité de Pilotage, le processus traditionnel de consultation a été élargi cette année aux représentants de la société Civile africaine et européenne, aux représentants des organisations internationales et du monde académique, ainsi qu’aux membres de la diaspora à travers un processus informel ou « parallèle » de consultation.

 Développer le nouveau programme de coopération pluriannuel 2017-2020

Comme convenu par tous les pays partenaires du Processus de Rabat, des Comités de rédaction seront organisés à Bruxelles entre juin et juillet 2017 en vue de la cinquième Conférence ministérielle euro-africaine qui se tiendra au début de l’année 2018.

En prévision de la cinquième Conférence ministérielle euro-africaine sur les migrations et le développement, qui se tiendra au début de 2018, un processus de consultation informel a été lancé pour recueillir les commentaires d'un large éventail de parties prenantes et d'observateurs concernés. Quatre tables rondes ont été organisées en avril 2017 à Bruxelles, se concentrant sur les principaux piliers thématiques du dialogue, à savoir la migration et le développement, les migrations légales et la mobilité, la lutte contre la traite des êtres humains et la protection internationale et l'asile. Ces tables rondes ont réuni des observateurs sélectionnés, dont des représentants de la société civile, des universitaires ainsi que des organisations internationales.