Le 3 juin 2019, la France a pris la présidence alternante du Processus de Rabat. Le Burkina Faso, qui assurait la présidence précédente, a cédé la place à la France à la fin de son mandat, lors d'une réunion du Comité de pilotage.

L'ambassadeur Jean-Marie Bruno, Chef du Département des affaires internationales et européennes, à la Direction générale des étrangers en France du Ministère de l'Intérieur français, a souligné que la France veillerait à la mise en œuvre du Plan d'action de Marrakech et s'emploierait à développer la dimension opérationnelle du Dialogue afin d'en accroître la pertinence politique. Il a également indiqué que la France prendrait des mesures pour assurer la mise en œuvre des nouvelles modalités de travail approuvées lors de la Réunion des fonctionnaires de haut niveau de Ouagadougou, qui encouragent un dialogue plus inclusif et participatif.

Priorités passées et futures

Dans la vidéo ci-dessous, des représentants de la France et du Burkina Faso expriment leurs points de vue sur les priorités passées et futures du Dialogue, le rôle du Secrétariat, et l'importance et l'impact d'un dialogue régional tel que le Processus de Rabat sur la migration :

 

La France a choisi trois priorités thématiques pour sa présidence:

  •  Renforcer les capacités des pays d'origine dans la lutte contre le trafic de migrants et la traite des êtres humains ;
  • Promouvoir l'engagement des diasporas pour le développement des pays d'origine, en particulier par le biais des transferts de fonds ;
  • Explorer des questions liées au retour et à la réintégration.

Si les deux premières priorités ont été traitées avec succès par des activités, plusieurs réunions en face à face ont dû être reportées en raison de la crise de COVID-19. En réponse à ces nouvelles circonstances, un nouveau programme a été élaboré, qui s'appuie sur des réunions virtuelles, des notes d'analyse et des outils audiovisuels jusqu'à ce que des réunions en face à face soient à nouveau possibles.

La Guinée équatoriale assumera la présidence en alternance en décembre 2020.

Consultez le calendrier des prochaines réunions pour connaître le programme actualisé pendant la présidence française du Processus de Rabat:

Voir calendrier

Rôle du président

La présidence du Processus de Rabat est une force motrice, qui façonne le dialogue :

  • Chaque membre du Comité de pilotage peut assurer la présidence pour une durée d'un an, en alternant toujours entre l'Afrique et l'Europe.
  • Le rôle de la présidence est de donner un nouvel élan au dialogue, de modérer les réunions politiques et d'aider à trouver un consensus entre des positions divergentes.
  • La présidence du dialogue est basée sur un modèle tripartite / troïka comprenant la présidence sortante, actuelle et future.