Youtube

Le 7 décembre 2020, la Guinée équatoriale a démarré son terme en tant que président du Processus de Rabat. Ce membre du Comité de pilotage a succédé à la France à la présidence et est le premier pays d'Afrique centrale à assumer ce rôle. Étant donné que la passation de la présidence en alternance n'a pas pu se faire en personne en raison de la pandémie de Covid-19, la Guinée équatoriale a partagé une déclaration vidéo qui présente ses priorités et sa vision pour sa présidence du dialogue.

Déclaration vidéo : Les priorités et la vision de la Guinée équatoriale du Processus de Rabat

Pascual Nsue EYI ASANGONO, Directeur général des affaires consulaires, culturelles, juridiques et de la diaspora du Ministère des affaires étrangères, Guinée équatoriale.

 

Priorités et programme de la Guinée équatoriale

La Guinée équatoriale poursuivra les priorités établies par le Plan d'action de Marrakech (2018), en particulier dans les domaines un (causes profondes de la migration), deux (migration légale) et trois (protection et asile). En outre, la présidence tiendra compte des recommandations émises par la présidence française sortante dans un rapport de bilan de la mise en œuvre du Plan d'action de Marrakech.

En raison de la pandémie de Covid-19, plusieurs réunions initialement prévues pour 2020 ont dû être reportées et auront lieu au cours de la présidence de la Guinée équatoriale. Le programme de la première moitié de la présidence sera basé sur des réunions virtuelles et la publication de notes d’analyse, afin de maintenir le dialogue à distance. Les premières réunions en face-à-face devraient se tenir à Paris en avril 2021. En outre, la Guinée équatoriale se réjouit particulièrement d'accueillir les pays partenaires à Malabo pour une réunion de fonctionnaires de haut niveau en juillet 2021.

Consultez le calendrier des activités pour y découvrir le programme actualisé de la présidence de la Guinée équatoriale du Processus de Rabat:

Voir calendrier