Le Dialogue Euro-Africain sur la Migration et le Développement (Processus de Rabat) réunit plus de 57 États partenaires et autres parties prenantes clés pour débattre ouvertement des questions de migration dans un esprit de partenariat. Le Processus de Rabat est avant tout un dialogue entre les autorités nationales et les organisations régionales. Les organisations internationales sont des observateurs. Les organisations de la société civile, les universitaires, les groupes de réflexion et le secteur privé sont de plus en plus impliqués dans le dialogue en raison de leur capacité à apporter une expertise pertinente.

Au total, 57 pays partenaires et observateurs européens et africains, ainsi que lUnion européenne (UE) et la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) constituent les principales parties prenantes. En outre, un certain nombre d’organisations internationales disposent du statut d’observateur lors des réunions du dialogue.

28

pays africains

29

pays européens

2

organisations partenaires

+10

observateurs additionnels

Profils de pays

Cliquez sur la carte pour consulter les profils des pays partenaires et observateurs du Processus de Rabat:

Pays partenaires européens

Pays partenaires africains

Pays observateurs

Pays partenaires jusqu'à 2014/2020*

*Le Royaume-Uni s'est retiré de l'Union européenne (UE) le 31 janvier 2020 et n'est plus un État membre de l'UE.

Plus de 60 parties prenantes

Cliquez pour consulter la liste complète des parties prenantes qui contribuent au Processus de Rabat:

Algérie (observateur), Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Libéria, Libye (observateur), Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigéria, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone, Tchad, Togo et Tunisie.
Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède, et Suisse. Le Royaume-Uni s'est retiré de l'Union européenne (UE) le 31 janvier 2020 et n'est plus un État membre de l'UE.
L'Union européenne (UE) et la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).
Un certain nombre d'organisations internationales, telles que l'OIM, le HCR, ou l'ONUDC, participent au Processus de Rabat en tant qu'observateurs.
Les représentants de la société civile, de la diaspora et du monde universitaire participent également fréquemment aux réunions de dialogue sur une base ad hoc, sans statut d'observateur officiel.

Acteurs clés

Il existe quatre types d'acteurs clés qui contribuent chacun de manière spécifique au succès du Processus de Rabat:

Pour en savoir plus sur le rôle de ces acteurs et connaître la structure de gouvernance du Processus de Rabat, cliquez ici: Principaux acteurs et gouvernance